Qui a inventé le bouchon de champagne ?


Qui a inventé le bouchon de champagne ?

Comment est né le bouchon de champagne ? En voilà une question pertinente. Le bouchon de champagne joue un rôle très important, car il permet de conserver la qualité du vin mousseux. Il faut remonter aux environs du XVIIè siècle, pour la découverte du rôle primordial du bouchon de liège dans la conservation des contenus des bouteilles. Si vous faites partie des personnes qui ignore l'origine du bouchon de champagne, mais qui apprécie le vin mousseux, alors les informations ci-dessous pourraient vous intéresser.

Quelle est l'origine du bouchon de champagne ?

L'utilisation du bouchon de champagne aussi appelé bouchon de liège remonte au XVIIè siècle. Ce sont les Anglais qui commencèrent à utiliser le bouchon pour la fermeture des flacons d'apothicaires. Nous nous situons vers 1630 – 1640 lorsque les premières bouteilles de verre fermées par un bouchon de liège font leur apparition. 

Qui est l'inventeur du bouchon de champagne ?

Selon les archives de l'Institut national de la propriété industrielle (INPI), le créateur du bouchon de champagne est le négociant Français en vins, Adolphe JACQUESSON. C'est en 1844 que ce dernier trouva un moyen pour maintenir le bouchon de la bouteille de champagne et le fil de fer. Cette solution du muselet permet d'équilibrer les forces afin d'éviter au liège sous pression de se fixer solidement sur le fil de fer.   

Le brevet d'invention du bouchon du champagne fut déposé le 15 novembre 1844 et prend en compte les modifications et perfectionnements apportés, pour renforcer la robustesse du bouchon.

Quelle est l'histoire du bouchon de champagne ?

Les premières utilisations du bouchon de liège remontent à l'Antiquité. À cette période, le liège servait à boucher les vases de transport de vins. Cependant, avec la chute de l'empire romain, cet usage tomba en désuétude. En effet, pendant plusieurs siècles, le vin était conservé dans des tonneaux lors les voyages.

L'usage du bouchon de liège était réservé par contre à la construction navale légère. Dans le début du 13è siècle, le Portugal (premier producteur de liège) fut le premier pays au monde à adopter des lois visant à protéger les forêts de chênes-lièges. À cette époque des grandes découvertes maritimes portugaises, les constructeurs de bateaux se lançaient massivement à la découverte de mondes nouveaux. Ils utilisaient le chêne-liège pour la fabrication des parties de leurs bateaux exposés aux intempéries.

L'usage du liège pour boucher les bouteilles de champagne remonte à l'époque du moine Dom Pérignon. Ce dernier découvrit les propriétés élastiques du liège en Catalogne. Selon la petite histoire, le célèbre moine aurait faite cette découverte en observant des moines qui revenaient de leur pèlerinage à St Jacques de Compostelle. Ces derniers bouchaient leurs gourdes à l'aide d'un morceau de liège.

L'idée innovante de Dom Pérignon consistait à remplacer les chevilles ou bondons de bois, enveloppés de chanvre imbibées d'huile, utilisés pour fermer les bouteilles par du liège. Son idée va ainsi radicalement révolutionner la conservation du champagne. La révolution ne s'arrête pas là, car elle allait permettre au vin de se bonifier.

Quel est le rôle du bouchon de champagne ?

Le bouchon de champagne joue un rôle essentiel et primordial. C'est lui qui assure la qualité tant reconnue et appréciée du vin mousseux. Il existe à cet effet plusieurs types de bouchons : des bouchons en liège aggloméré, recouverts de plastiques et des bouchons en liège entier. 

Le fait d'utiliser le bouchon garantit une bonne étanchéité au contenu de la bouteille de champagne. Le liège est l'unique matière première qui entre dans la fabrication du bouchon et permet de restituer toute la qualité du vin mousseux. Lorsque le bouchon est de bonne qualité, bien conservé et stérilisé, il ne laisse aucune odeur et aucun mauvais goût.

Les bouchons faits en matière plastique permettent d'éviter les risques de goût liés au bouchon confectionné à base de liège. Toutefois, l'utilisation du bouchon en liège reste indispensable pour la conservation de toutes les qualités du vin. Bien choisir le bouchon est ainsi très important. 

Quelles sont les caractéristiques du bouchon de champagne ?

Le champagne impose d'énormes contraintes au bouchon en liège, qui doit résister à de fortes pressions, jusqu'à 5 ou 6 kg/cm². Ce qui fait trois fois la pression moyenne d'un pneu de voiture. Pour résister à cette forte pression, la circonférence du bouchon doit être de 31 mm, soit 13 mm de plus que le diamètre du col intérieur de la bouteille. Les bouchons de champagne sont composés de deux parties. D'une part les rondelles en liège naturel qui est directement en contact avec le vin mousseux. D'autre part, un manche aggloméré qui correspond au corps du bouchon et qui assure l'étanchéité de la bouteille.

Contrairement au bouchon pour le vin, le bouchon de champagne à une forme cylindrique qui prend la forme d'un champignon lors de leur mise en bouteille. Le bouchon est fixé à la bouteille par une armature en fil de fer appelée muselet qui sert à le couvrir. Le muselet est protégé par une capsule à l'effigie des marques des maisons. 

Vous savez désormais qui est l'inventeur de bouchon à champagne. Ce dernier est le fruit de l'imagination fertile du caviste français Adolphe Jacquesson.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.